ACTION DE SOUTIEN AU LANCEMENT DE LA CAMPAGNE MON CORPS : MES DROITS AU BURKINA FASO.

Le mardi 21 juillet 2015, la grande salle de production et de spectacle de l’artiste malien Salif KEITA dans l’enceinte de sa radio dénommée « Nasiraoulé » à Bamako a servi de cadre pour la réalisation de diverses actions d’information et de sensibilisation du grand public sur la campagne « Mon Corps : Mes Droits » au Burkina Faso. Outre les interventions du Directeur sur les actions de lancement de la Campagne au Burkina du 10 au 15 juillet 2015 et du représentant de l’Ambassadeur du Burkina Faso au Mali, une prestation de la troupe théâtrale du Groupe AI Mali 30, la présentation des messages et actions clés, l’aperçu de la campagne ont été donnés par la coordinatrice du réseau jeune et la coordinatrice du réseau des femmes.

Lors du lancement de la campagne à Ouagadougou et à l’intérieur plusieurs rencontres ont eu lieu avec les plus hautes autorités du Burkina Faso, les leaders politiques, les organisations de la société civile, les centres d’accueil et d’orientation pour les jeunes filles, etc. Focalisée sur les mariages d’enfants et forcés ainsi que les barrières qui empêchent les femmes et les jeunes filles d’avoir un meilleur accès aux services de santé particulièrement aux méthodes contraceptives, la campagne demande plus de respect des droits des femmes et des filles au Burkina comme au Mali.

Lancement de la campagne MCMD

Le Directeur d’AI Mali assis à côté du Secrétaire Général de l’association des ressortissants et du représentant de l’Ambassadeur du Burkina Faso au Mali de gauche à droite.

Le sketch sur l’excision et ses conséquences a suscité une grande émotion au sein du public. Les messages livrés ont été bien appréciés par le public.

Théâtre sur l'excision MCMD

L’attaché d’Ambassade, représentant l’Ambassadeur du Burkina Faso, M. ZERBO Pierre, a exprimé toute sa reconnaissance à Amnesty International Mali pour son esprit de solidarité et de soutien au peuple burkinabé à travers cet évènement.

L’évènement retransmis en direct par la radio Nasiraoulé a aussi été couvert par le journal « L’Essor ». "La très grande mobilisation du public et des membres d’AI peut être interprété par l’engagement de la jeunesse et du staff d’AI Mali autour de cette campagne", selon Salif Fofana, coordinateur campagne d'AI Mali.

rejoignez-nous

Lettre d'informations

Aucune image