Campagne de sensibilisation des écoles sur les droits des enfants à travers le théâtre forum par le groupe Mali 11La journée du 16 Juin est célébré depuis 26 ans en application de la décision de la 26ème  Session tenue en 1990, des Chefs d’Etats et des Gouvernements de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), en souvenir du massacre des enfants de SOWETO du 16 Juin 1976. En effet, le triste bilan du massacre d’enfants Sud Africains est de 176 morts, 1135 blessés, le 16 juin 1976 à Soweto, sous les balles du régime de l’apartheid.

L’Afrique à travers l’UA (ex OUA) a adopté un texte, la Charte Africaine des Droits et du Bien Etre de l’Enfant et en même temps réfléchis sur l’institutionnalisation d’une Journée consacrée à l’Enfant Africain afin de prendre en compte les spécificités africaines en matière de promotion et de protection des droits de l’enfant. Ainsi, en souvenir aux enfants de Séweto tombés sous les armes du régime raciste de l’Afrique du Sud le 16 juin 1976, le sommet des Chefs d’Etats sous l’impulsion de la société civile, a décidé en 1990 de consacrer la Journée du 16 juin, Journée de l’Enfant Africain. La Journée du 20 novembre est quant à elle consacrée à la célébration de la Journée Internationale de l’Enfant, date de l’adoption de la Convention relative aux Droits de l’Enfant par les Nations Unies en 1989.

Campagne de sensibilisation des écoles sur les droits des enfants à travers le théâtre forum par le groupe Mali 11

Au Mali, cette célébration est une occasion pour l’ensemble des acteurs de la protection et la promotion des droits des enfants de faire le bilan et d’intensifier la mobilisation dans ce domaine. Elle est entrée dans les habitudes des évènements spéciaux au Mali depuis 1991. La protection et la promotion des droits de l’enfant deviennent une mission permanente des organismes publics et privés, des dirigeants. Elle est célébrée par l’ensemble des acteurs autour d’un thème de portée nationale, régionale ou internationale. Cette année la thématique retenue : «  Les conflits et crises en Afrique, la protection des droits de tous les enfants. » Ce thème évocateur rappelle le triste bilan de l'impact des conflits armés sur les enfants en Afrique notamment au Mali. Amnesty International a, d’ailleurs évoqué dans plusieurs rapports sur le Mali, la situation problématique des enfants soldats détenus avec les adultes après avoir été exploités. Le contexte de conflits et de crises en Afrique engendre plusieurs défis pour la situation des enfants et des jeunes.

Campagne de sensibilisation des écoles sur les droits des enfants à travers le théâtre forum par le groupe Mali 11

A Bamako, au Mali, des campagnes de sensibilisations on été organisées par Amnesty International Mali depuis 2007 dans des écoles de la capitale. Une troupe de théâtre a sillonné ces écoles à la rencontre des élèves pairs éducateurs pour discuter et sensibiliser les parents sur des sujets autour des droits des enfants en général, et du droit à l’éducation et tous les droits connexes. Dans le cadre du projet Education aux Droits Humains (EDH) en Afrique, des actions en faveur des droits des enfants de la rue ont été initiées par Amnesty International Mali avec les Centres d’Ecoutes Communautaires à travers un microprojet d’EDH. Ces initiative ont permis une prise de conscience de la situation de ces enfants par les parents et l’importance du rôle des centres ainsi que le plaidoyer auprès des autorités sur l’ampleur de ce phénomène d’un autre siècle, décrié lors de l’Espace d’Interpellation Démocratique (EID).

La journée du 16 juin est donc opportune et offre l’occasion de plaider en faveur du respect des droits des enfants à la protection, à l’éducation et à la santé ... Les populations, parents et enfants apportent leur grande contribution. Si nous prenons le droit à la protection de l’enfant, plusieurs indicateurs et faits quotidiens montrent que notre environnement protecteur ne le garantit pas totalement. Les enfants africains, malgré la ratification massive par leurs Gouvernements de la Convention relative aux Droits de l’Enfant et de la Charte Africaine des Droits et du Bien Etre de l’Enfant, continuent à être victimes de négligence (enfants de la rue/dans la rue), de violence (à l’école comme dans les familles), d’abus (d’adultes), d’exploitation (sexuelle, dans les entreprises/ et de conflit. Même si la journée de l’enfant africain est commémorée au lendemain de la Journée mondiale contre le travail des enfants, le 12 juin et de la Journée internationale de sensibilisation à l'albinisme, le 13 juin, les défis restent énormes. Des efforts doivent renforcer ses actions de protection de l'enfance en situation de conflits en Afrique et assurer la garantie de la protection et de la préservation de la vie et du bien-être être des enfants africains à la dimension de cet arsenal juridique régional et international.

rejoignez-nous

Lettre d'informations

Aucune image